Tendances & salaires du Marketing digital en 2022

TENDANCES & SALAIRES DU MARKETING DIGITAL EN 2022
Transformation numérique, digitalisation de l’expérience client, intelligence artificielle, big data, mondialisation, nouveaux usages … des mots parfois vides de sens et qui pourtant font partie de notre quotidien. Pour contextualiser, quelques chiffres pour comprendre les enjeux auxquels sont confrontés les acteurs et influenceurs du Marketing digital.

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le numérique dans le monde

• 5,22 milliards d’utilisateurs de mobiles soit 66% de la population mondiale
• 4,66 milliards d’utilisateurs internet (+7,3% par rapport à 2020)
• 4,20 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux soit 53% de la population mondiale.

Le numérique en France

La transformation des usages et du rapport au numérique ont explosé. Difficile de l’ignorer quand 91% des Français sont connectés à internet.

• 59 millions de français sont connectés à internet.
• 95% des internautes Français possèdent un mobile.
• 3 français sur 4 utilisent les réseaux sociaux.

En 2020, la France est à la 15ème place au classement numérique au niveau européen**.

Le mobile comme premier écran, l’explosion du e-commerce liée aux vagues pandémiques successives, les réseaux sociaux devenus plateforme d’achat et moteur de recherche, les IoT, la recherche vocale et la disparition des cookies tiers (la fin du consentement implicite), voici le nouveau terrain de jeu des experts en Marketing digital.

Ils couvrent l’ensemble du framework AARRR pour générer des ventes, caracoler dans le ranking Google et transformer une marque ou un produit en une expérience unique.

Campagnes de référencement de vidéos et d’images, snack content, podcast, design de parcours d’achat, expérience personnalisée et interactive, positionnement de marque (éthique et responsable bien sûr), génération de leads, e-commerce, buyers persona sont les leviers de croissance qui vous aideront à rester dans la course en 2022. Pour vous staffer d’un de ces experts, voici ce qu’il vous en coûtera :

SP SEARCH_Salaires marketing digital_2022

Longtemps chasse gardée des grandes entreprises au rayonnement international, la stratégie digitale est maintenant bien intégrée par les PME qui ont bien assimilé les vertus à court terme d’un tel investissement (COVID quand tu nous tiens !).

77%** des PME reconnaissent que le numérique contribue à leur croissance.

Pour preuve, 70%** des PME françaises disposent d’un site web contre 75% en moyenne dans l’UE. En parallèle, elles n’ont pas effectué leur transformation de fond :

• 11%** se sont dotées d’outils digitaux pour mesurer leur efficacité contre 18% en moyenne dans l’UE.

• 10%** des TPE sont dotées d’un outil back office type ERP, CRM contre 48% en moyenne en Europe.

Avec le développement d’Internet et plus significativement celui des réseaux sociaux, l’e-commerce n’a jamais connu un tel âge d’or. Les ventes en ligne en France ont augmenté de 96% en 7 ans et la part du e-commerce représente aujourd’hui 13,4% du commerce de détail.

Le Marketing online possède un avantage concurrentiel en termes de ressources vs le marketing offline. Les petites structures (y compris les commerçants) rêvent grand et peuvent accéder à des outils en ligne avec leurs capacités budgétaires. L’open web propose des offres par l’intermédiaire de Trading desks (plateformes publicitaires) qui permettent l’achat d’espaces publicitaires, en temps réel, sous forme d’enchères.

Instagram et Facebook sont également des leviers pour toucher une audience ciblée et communiquer sur son activité sans investissement préalable. Une tendance bien anticipée par CrossRoads qui propose aux commerçants une formation pour développer un service « Click & collect » via Instagram sans compétences particulières.

Google My business permet de faire monter en référencement son entreprise sur le moteur de recherche et sur Maps.

La Redoute, une transformation digitale made in France

Octobre 2013, la Redoute, LA référence de la vente par correspondance est au bord de la faillite… contre toute attente elle va opérer sa transformation digitale mais pas que !
Histoire d’une sortie de crise à haut risque !

Difficile de faire une cure de jouvence à la vieille dame de 180 ans. Dès sa reprise par Nathalie Balla et Éric Courteille, la stratégie est claire : devenir un acteur prépondérant du e-commerce. Bye bye le catalogue ancestral et bonjour le digital !

Pour s’imposer sur la toile face aux colosses Amazon, Sarenza, Ventes privées, la société a su s’entourer d’experts en marketing digital pour effectuer le repositionnement de la marque revendiquée « lifestyle », monter une stratégie de gammes et de ligne de produits (prêt à porter et maison), développer une plateforme e-commerce avec une expérience utilisateur simple et personnalisée.

Par la suite, La Redoute diversifie ses communication (réseaux sociaux, publicité online, campagne adwords..) vantant son positionnement tarifaire sur des produits « tendance ».

C’est l’entrée de Galeries Lafayette dans son capital qui va faire aboutir sa stratégie phygitale en proposant des corners. Une approche qui favorise le rapprochement physique et numérique de la Redoute pour créer le « magasin de demain ». L’innovation est au cœur du dispositif avec la reconnaissance visuelle d’un produit ou l’expérimentation d’assistants vocaux.

Aujourd’hui, La Redoute joue dans la cour des grands et affiche fièrement ses couleurs : 10 millions de clients en France et à l’international, 2 000 collaborateurs, 9 millions de visiteurs uniques par mois et prochainement une offre C to C de seconde main pour réconcilier RSE et pouvoir d’achat. Une success story portée par le Marketing digital sur fond de stratégie bien huilée.

La stratégie digitale assure une optimisation de temps et des ressources en automatisant des tâches de plus en plus complexes. Elle est transposable à tous les secteurs d’activité et tous les domaines y compris les plus inattendus ! Et oui, même la RATP passe au numérique, terminus pour l’emblématique carnet de tickets de métro ! Le billet physique est désormais remplacé par des titres de transport dématérialisés.

Sources :

* Digital report 2021 – We are social et Hootsuite
** Rapport DESI 2020

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email