CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT !

C’est la promesse du DISC. Nous avons tendance à communiquer avec autrui comme s’il était notre clone. Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont mais bien telles que nous sommes. Ce comportement, fondé sur notre perception et des mécanismes inconscients, nous éloigne indéniablement de l’autre. Notre communication interpersonnelle serait donc bien souvent unilatérale ?

L’enjeu est de concilier l’affirmation de soi et le respect de l’autre par l’écoute active ainsi que par l’observation. Pour adopter le ton juste dans l’échange, il faut analyser la perception de soi, avoir une meilleure connaissance de son interlocuteur pour adapter sa communication

SUR LA MÊME LONGUEUR D'ONDES

Pour nous aider à comprendre ce qu’il se passe dans la tête de chacun, la méthode DISC permet d’échafauder des stratégies comportementales pour devenir un caméléon de la communication.

Cette analyse, basée sur le modèle des couleurs, permet à chacun de mieux appréhender sa zone de confort et d’inconfort, de prendre conscience de ses forces et ses faiblesses, comprendre ses réactions sous la pression afin d’adopter des attitudes qui répondent aux exigences de notre sphère professionnelle.

Le DISC est l’acronyme de 4 styles comportementaux inhérents à un environnement : en découle un mode d’interaction

Test de personnalité_DISC_forces motrices_analyse comportementale_Crossroads

Le style prédominant identifié de l’analyse permet de définir un profil avec ses traits de caractère, son mode de communication et son type d’interaction avec les autres.

Qu’on se le dise, il n’y a pas de bon ou mauvais profil mais bien une personnalité avec ses forces et ses faiblesses. Les identifier c’est déjà avancer !

UN OUTIL DE DÉVELOPPEMENT PUISSANT

Comprendre nos comportements et émotions observables permet de :

  • Gagner en efficacité en travail d’équipe.
  • Gérer les crises et les conflits.
  • Être plus performant.
  • Accroitre son Leadership.
  • Être plus épanoui dans son environnement.

Il ne s’agit pas de rompre avec sa singularité mais bien de s’adapter à son auditoire. On parle alors de synchronisation, c’est-à-dire notre capacité de se mettre au diapason de notre interlocuteur pour gagner en persuasion. Cette technique, issue de la PNL (programmation neuro-linguistique), permet de briser la glace face à un interlocuteur que nous voyons pour la première fois et de poser les bases d’une relation de confiance.

Véritable levier de développement personnel, le DISC n’est pas le seul outil d’analyse comportemental plébiscité par les entreprises.

DISC & FORCES MOTRICES vs MBTI : LA BATTLE

Tous deux inspirés des recherches de Carl Gustave JUNG ces analyses sont mondialement utilisées  pour développer la complémentarité et la synergie entre les individus.

Si le MBTI (Myers Briggs Type Indicator) et le DISC (Dominance, Influence, Stabilité, Conformité) sont des outils d’évaluation comportementale, des spécificités les différencient même si l’épaisseur du trait est mince.

Le MBTI mesure la pensée interne d’un individu alors que le DISC s’attache aux comportements visibles. Le MBTI réalise une analyse très personnelle de la personne (inventaire de personnalité) qui est plus difficilement transposable par sa granularité à une analyse d’un collectif contrairement au DISC qui établit des profils d’équipes.

Le modèle MBTI considère la personnalité comme un élément statique peu enclin à évoluer tandis que le DISC considère que les individus peuvent changer tout au long de leur vie (caractère évolutif du comportement en style adapté).

Sur le fond, le test du MBTI identifie 16 profils contre 4 pour le DISC, l’analyse est plus fine et plus personnelle (le test comporte 90 questions vs 24 pour le DISC). Également, contrairement au MBTI, l’évaluation DISC & Forces motrices s’avère être un outil puissant dans les processus de recrutement.

Enfin, le coût moyen pour une analyse MBTI ou DISC par des coachs certifiés est de 300 euros incluant 1h30 d’entretien individuel.

IN FINE

La préférence de Crossroads porte sur l’analyse DISC & forces motrices en termes de convivialité et d’adéquation avec les contraintes de l’entreprise. Cette méthode des couleurs est plus facilement assimilable par l’utilisateur qui en retiendra plus aisément les leviers activables sur le long terme.

La puissance de cet outil repose également sur l’identification de 7 facteurs de motivation dans un environnement professionnel ce qui apporte un éclairage supplémentaire sur la motivation au travail, l’influence de nos actions et les raisons de sa propre réussite.

Crossroads, organisme de formation certifié DISC et Forces Motrices du cabinet de chasse SP SEARCH propose des analyses en individuel ou en collectif pour identifier les comportements sous stress mais surtout les leviers de développement personnel pour gagner en flexibilité et en efficacité.

Cette analyse est aussi un outil adapté pour conforter le choix de candidats engagés lors de processus de recrutement mais également pour développer les talents.

S’informer sur nos assessments DISC & FORCES MOTRICES.

CrossRoads-article de presse-formation-éligible_CPF-instagram

Pour soutenir le tissu économique local, Crossroads propose un coaching Instagram pour les commerçants. Les petites structures (TPE) apprennent à développer leur propre solution « Click and collect » pour créer un nouveau courant d’affaires, fidéliser leurs clients, gagner du temps, se faire connaître et vendre à distance.

Le programme « Instagram click & collect » n’implique pas d’investir de budget ni d’avoir un site internet. Cette formation peut être financé à l’aide de la prime au numérique à l’initiative de France Num.

CrossRoads continue d’enrichir son programme intensif « Chasse ton job » pour accompagner les personnes en recherche d’opportunités professionnelles.

Merci à Philippe Juvin pour son soutien à l’entreprenariat de sa ville dont fait partie Crossroads.

Le numérique dans le monde

salaires

• 5,22 milliards d’utilisateurs de mobiles soit 66% de la population mondiale
• 4,66 milliards d’utilisateurs internet (+7,3% par rapport à 2020)
• 4,20 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux soit 53% de la population mondiale.

Le numérique en France

La transformation des usages et du rapport au numérique ont explosé. Difficile de l’ignorer quand 91% des Français sont connectés à internet.

• 59 millions de français sont connectés à internet.
• 95% des internautes Français possèdent un mobile.
• 3 français sur 4 utilisent les réseaux sociaux.

En 2020, la France est à la 15ème place au classement numérique au niveau européen**.

Le mobile comme premier écran, l’explosion du e-commerce liée aux vagues pandémiques successives, les réseaux sociaux devenus plateforme d’achat et moteur de recherche, les IoT, la recherche vocale et la disparition des cookies tiers (la fin du consentement implicite), voici le nouveau terrain de jeu des experts en Marketing digital.

Ils couvrent l’ensemble du framework AARRR pour générer des ventes, caracoler dans le ranking Google et transformer une marque ou un produit en une expérience unique.

Campagnes de référencement de vidéos et d’images, snack content, podcast, design de parcours d’achat, expérience personnalisée et interactive, positionnement de marque (éthique et responsable bien sûr), génération de leads, e-commerce, buyers persona sont les leviers de croissance qui vous aideront à rester dans la course en 2022. Pour vous staffer d’un de ces experts, voici ce qu’il vous en coûtera (tendance des salaires en 2022) :

SP SEARCH_Salaires marketing digital_2022

Longtemps chasse gardée des grandes entreprises au rayonnement international, la stratégie digitale est maintenant bien intégrée par les PME qui ont bien assimilé les vertus à court terme d’un tel investissement (COVID quand tu nous tiens !).

77%** des PME reconnaissent que le numérique contribue à leur croissance.

Pour preuve, 70%** des PME françaises disposent d’un site web contre 75% en moyenne dans l’UE. En parallèle, elles n’ont pas effectué leur transformation de fond :

• 11%** se sont dotées d’outils digitaux pour mesurer leur efficacité contre 18% en moyenne dans l’UE.

• 10%** des TPE sont dotées d’un outil back office type ERP, CRM contre 48% en moyenne en Europe.

Avec le développement d’Internet et plus significativement celui des réseaux sociaux, l’e-commerce n’a jamais connu un tel âge d’or. Les ventes en ligne en France ont augmenté de 96% en 7 ans et la part du e-commerce représente aujourd’hui 13,4% du commerce de détail.

Le Marketing online possède un avantage concurrentiel en termes de ressources vs le marketing offline. Les petites structures (y compris les commerçants) rêvent grand et peuvent accéder à des outils en ligne avec leurs capacités budgétaires. L’open web propose des offres par l’intermédiaire de Trading desks (plateformes publicitaires) qui permettent l’achat d’espaces publicitaires, en temps réel, sous forme d’enchères.

Instagram et Facebook sont également des leviers pour toucher une audience ciblée et communiquer sur son activité sans investissement préalable. Une tendance bien anticipée par CrossRoads qui propose aux commerçants une formation pour développer un service « Click & collect » via Instagram sans compétences particulières.

Google My business permet de faire monter en référencement son entreprise sur le moteur de recherche et sur Maps.

La Redoute, une transformation digitale made in France

Octobre 2013, la Redoute, LA référence de la vente par correspondance est au bord de la faillite… contre toute attente elle va opérer sa transformation digitale mais pas que !
Histoire d’une sortie de crise à haut risque !

Difficile de faire une cure de jouvence à la vieille dame de 180 ans. Dès sa reprise par Nathalie Balla et Éric Courteille, la stratégie est claire : devenir un acteur prépondérant du e-commerce. Bye bye le catalogue ancestral et bonjour le digital !

Pour s’imposer sur la toile face aux colosses Amazon, Sarenza, Ventes privées, la société a su s’entourer d’experts en marketing digital pour effectuer le repositionnement de la marque revendiquée « lifestyle », monter une stratégie de gammes et de ligne de produits (prêt à porter et maison), développer une plateforme e-commerce avec une expérience utilisateur simple et personnalisée.

Par la suite, La Redoute diversifie ses communication (réseaux sociaux, publicité online, campagne adwords..) vantant son positionnement tarifaire sur des produits « tendance ».

C’est l’entrée de Galeries Lafayette dans son capital qui va faire aboutir sa stratégie phygitale en proposant des corners. Une approche qui favorise le rapprochement physique et numérique de la Redoute pour créer le « magasin de demain ». L’innovation est au cœur du dispositif avec la reconnaissance visuelle d’un produit ou l’expérimentation d’assistants vocaux.

Aujourd’hui, La Redoute joue dans la cour des grands et affiche fièrement ses couleurs : 10 millions de clients en France et à l’international, 2 000 collaborateurs, 9 millions de visiteurs uniques par mois et prochainement une offre C to C de seconde main pour réconcilier RSE et pouvoir d’achat. Une success story portée par le Marketing digital sur fond de stratégie bien huilée.

La stratégie digitale assure une optimisation de temps et des ressources en automatisant des tâches de plus en plus complexes. Elle est transposable à tous les secteurs d’activité et tous les domaines y compris les plus inattendus ! Et oui, même la RATP passe au numérique, terminus pour l’emblématique carnet de tickets de métro ! Le billet physique est désormais remplacé par des titres de transport dématérialisés.


Sources :

* Digital report 2021 – We are social et Hootsuite
** Rapport DESI 2020

29 octobre 2020, coup de semonce, environ 200 000 commerces indépendants dits « non essentiels » ont dû mettre leur activité en sommeil. Tel un cri de résistance, beaucoup se sont adaptés et ont dû rebattre les cartes face à la situation pandémique. Avec l’essor du M-commerce , la présence sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, s’est rapidement imposée aux commerces de proximité.

Peut-on inverser le sens des rivières ?

En se digitalisant, les acteurs de l’économie locale ont renforcé leurs liens avec leurs clients contre toute attente. À la suite du 2ème confinement, 85%* des français se sont dit prêt à partager leurs données personnelles contre des remises, des promotions et autres bons plans. 45%* des français préfèrent la vente en ligne … oui mais avec leurs commerçants (ceux de leur ville de résidence). Ces commerçants ont un atout, les consommateurs leur font davantage confiance par rapport aux grands groupes, notamment sur le point de la sécurité et l’utilisation de leurs données personnelles.

Réminiscences de cette liberté de déplacement imposée et limitée, cela aura eu comme effet une reconnexion avec le commerce de proximité , comme un remerciement ou à la découverte d’une nouvelle manière de consommer.

Investir les réseaux sociaux n’est pas une fin en soi, il faut choisir celui qui fera sens avec sa cible (âge, CSP, comportement d’achat) et son développement géographique, la pluralité des utilisateurs peut vite contribuer à un investissement non productif si l’on est à côté de la plaque.

Alors pour digitaliser son activité, 3 possibilités s’offrent aux entreprises :  la création d’une boutique en ligne, intégrer une place de marché (plateforme s’occupant de la gestion moyennant une commission sur vente) ou la présence sur les réseaux sociaux. Leur impact sur les ventes n’est plus à démontrer pour preuve le développement d’applis de réseautage. Pinterest, spot de projets et d’inspiration, connait à ce titre une progression significative en e-commerce. Sur ce réseau, 55% des followers l’utilise pour effectuer des achats. À noter, son cœur de cible plus mature, les 46-54 ans représentent 24% des abonnés !

Instagram_levier_de_développement_local

Instagram, chouchou du m-commerce !

Instagram, le réseau social de partage de photos et vidéos lancé en 2010, arbore fièrement 46 millions d’utilisateurs français par mois, 14 millions de visiteurs uniques chaque jour, de quoi faire tourner la tête.

D’après une étude d’Oberlo.fr, les utilisateurs passent en moyenne 53 minutes par jours sur Instagram, ce qui représente un nombre colossal d’utilisateurs engagés mais aussi … des clients pour les entreprises !

L’omniprésence des mobiles permet à de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME) de saisir l’opportunité de ce réseau pour partager leur actualité, leurs offres et inspirer leurs clients / communauté avec facilité (publications, story, réels).

Utiliser Instagram lorsqu’on est une TPE (très petite entreprise incluant les artisans – commerçants) ouvre de véritables perspectives de développement de ventes et de fidélisation à moindre coût.

80%** des e-commerçants ont recours aux réseaux sociaux pour promouvoir leur activité. Vendre, tenir informé de son actualité, simplifier l’acte d’achat tout en favorisant le commerce de proximité. Avec Insta, pas besoin d’être un Geek, un webmaster et d’engloutir d’importants budgets. L’engouement de 60% français* pour soutenir l’économie locale est un gage de confiance pour se lancer. Les vidéos que les commerçants peuvent réaliser requiert un fort taux d’engagement (8,29% par post). Il existe également des outils gratuits pour réaliser des story, reels mais également pour créer des fiches produit à partir de photos comme Snapppt.

Pour une entreprise, Instagram se transforme en « générateur de business ». Il permet d’interagir avec des prospects et de les convertir en clients sans changer d’application. Il est possible de vendre depuis ce réseau, ce qui en fait une fois de plus, la plateforme parfaite pour le marketing de micro entreprises, quel que soit le rayonnement géographique, l’activité ou la cible.

 

Le click & collect, le virage à prendre

C’est la stratégie marketing qui s’adapte aux nouveaux comportements de consommation. Le client peut commander ou réserver en ligne son produit et le retirer ensuite dans un magasin. Cela permet de créer un parcours d’achat multicanal alliant e-commerce et commerce physique.

Ce système, réconcilie achats et agenda !

Instagram_levier_de_développement_local

Durant le confinement à Bordeaux, six étudiants de Sup de Com ont créé « @clickandcollectbordeaux », un compte Instagram permettant de recenser gratuitement les commerçants ayant mis en place un retrait de marchandise « click and collect ».

L’objectif étant de référencer les commerces, toute activité confondue, afin de soutenir le commerce local et solidaire. Instagram devient un show-room pour partager des photos de produits, des bons plans et permet présenter leur activité et leur singularité.

Si les confinements successifs ont eu un impact morose sur le développement économique, des avancées positives en ont également découlé.

La digitalisation du parcours clients des commerces de proximité en est une. Plus qu’une tendance, le poids du e-commerce en France se chiffre : il représente 100 milliards d’euros dont seulement 10% revient aux commerces de détail.

Parallèlement, le comportement des consommateurs a évolué dans le bon sens. Les Millennials (nés entre 1980 et 1995) consomment moins mais mieux. Avant-gardistes du « Click and collect », ils se recentrent davantage sur le commerce local :

→ 72%*** soutiennent davantage les commerces de proximité

→ 63%*** des millennials privilégient le commerce de proximité ayant déjà une présence en ligne.

De plus en plus de commerces et restaurants franchissent le pas en France. Le plan d’aide au numérique de Bercy a permis à ces acteurs de s’adapter aux contraintes de la crise sanitaire, de répondre aux besoins de rapidité du client et de faciliter la logistique grâce à l’ouverture d’un canal de vente supplémentaire.

Si cet article ne vous a pas totalement convaincu, reste les SMS, mail et QR Code pour commencer sa transition en douceur

Et pour ceux qui veulent prendre le virage, CrossRoads a élaboré un programme destiné aux acteurs en B2C, niveau « débutant » pour capter des visiteurs au sein de la communauté Instagram, les convertir en prospects puis en clients, promouvoir la solution « Click and collect » de son activité tout en mesurant le niveau de performance en terme de chiffre d’affaires.

* Étude Sendinblue – CITE Search

** Étude Oxalis – KPMG

*** Étude Salesforce « Tendance défis PME »

La communication est votre meilleure alliée​

Quel que soit le domaine ou le poste, les recruteurs cherchent à embaucher les meilleurs talents pour leur entreprise. Vous allez donc devoir vous démarquer des autres candidats lors de l’entretien.

Au-delà de vos compétences, votre façon de communiquer aussi bien verbale que non verbale compte, et parfois plus que vous ne le croyez. Être à l’aise à l’oral n’est pas un exercice facile pour tout le monde je vous l’accorde.

Cet exercice demande de dépasser ses peurs, afin d’avoir un discours structuré si l’on veut être efficace et faire passer le bon message.

La PNL : championne de la communication

Connaissez-vous la « PNL » ? Pas le groupe de musique bien sûr, mais bien la Programmation Neuro Linguistique. Née dans les années 1970 aux États-Unis, la PNL vise à améliorer la communication entre les individus. De cette discipline vous pouvez utiliser deux outils faciles à mettre en œuvre afin d’améliorer votre aisance lors d’un échange avec un recruteur. 

→L’ancrage

L’ancrage est un processus assez proche du conditionnement de Pavlov. Il consiste à associer un état émotionnel avec un geste précis afin de créer un conditionnement bénéfique. Ainsi, dès que vous aurez besoin de renouer avec ce ressenti, vous reproduirez ce même geste. L’association devient donc un reflex.

Comment l’utiliser ?

Choisissez l’état interne que vous voulez retrouver : calme, sûr.e de soi. Pour cela, pensez à des évènements du passé et identifiez ce qui vous a aidé. Ensuite choisissez votre ancre, elle sera le déclencheur de votre état interne. Votre ancre personnelle doit rester inhabituelle de façon à ce qu’elle reste associée à votre état. Cela peut-être se toucher le bras, tourner sa bague, se toucher la cuisse mais il ne faut pas oublier de rester discret.

Évoquez un souvenir où vous étiez dans l’état interne que vous recherchez et remémorez-vous les détails de ce moment. Puis, imaginez que vous y êtes à nouveau et ancrez-le avec le geste choisi.

Testez votre ancrage, si cela fonctionne, vous pourrez l’utiliser quand vous le souhaitez, sinon, n’hésitez pas à refaire le processus.

Lors d’un entretien, vous pouvez stresser et perdre vos moyens. Utiliser cette technique, permet de retrouver vos capacités à l’instant T et de dépasser votre sentiment de stress.

→La synchronisation

La synchronisation est l’une des techniques les plus efficaces et puissante de la PNL en termes de communication. Se synchroniser, c’est se rapprocher du mode de communication de l’autre voir l’adopter.

Écouter et observer permet de repérer chez son interlocuteur tout ce qui pourra être utile dans la synchronisation, pour reproduire par la suite ce que l’on voit, entend et ressent.

Comment l’utiliser ?

⌯ Le canal auditif : « J’entends ce que vous dites »

⌯ Le canal sensitif : « Je sens ce que voulez dire »

⌯ Le canal visuel : « Je vois ce que vous voulez dire »

Il y a différentes façons de se synchroniser.

 

→Le langage

Adaptez votre langage à celui de votre interlocuteur, réemployez ses mots et modulant votre voix et intonation à la sienne.

 

→La posture et la gestuelle

Adoptez certaines positions de votre interlocuteur, croisez les bras, les jambes, posez les mains sur la table. Tous ces gestes vont permettre de renvoyer une image « miroir » à votre interlocuteur. Attention néanmoins, le but n’est pas de jouer au jeu de l’imitation mais de s’adapter afin que l’inconscient de la personne repère des points communs. Surtout avec un recruteur !

Parfois, la synchronisation est inconsciente, nous le faisons sans le savoir avec des personnes que l’on aime bien. C’est une manière de se faire confiance.

Le DISC : Outil précieux pour mieux se connaître et mieux appréhender l’autre

Le DISC est un outil universel d’analyse comportementale. Ce n’est pas un test de QI ni un test psychométrique. Il nous permet de décoder les grands traits de votre personnalité. C’est un outil très simple à utiliser.

Il permet d’avoir une meilleure connaissance de soi, une meilleure connaissance de l’autre ainsi qu’une plus grande efficacité et flexibilité.

DISC est l’acronyme des 4 traits du comportement humain à savoir ; la Dominance, l’Influence, la Stabilité et la Conformité.

DISC_outils

Les résultats du DISC sont fiables, ils résultent d’études sérieuses des caractéristiques comportementales effectuées depuis les années 30.

→L’interêt 

Nous partons du postulat que la réussite va dépendre pour :

⌯ D’une meilleure connaissance de soi (je comprends mieux mes réactions, mon mode de fonctionnement)

⌯ D’une meilleure connaissance de l’autre : cela a de l’intérêt dans nos interactions – le travail en équipe par exemple, la posture dans le cadre de la communication, la vente, l’entretien d’embauche.

⌯ Pour une entreprise : mettre en synergie les bons profils

CrossRoads vous permet d’apprendre ces techniques via sa formation « chasse ton job »

N’hésitez pas à nous solliciter pour connaître plus en détail le programme et les dates des prochaines sessions.

L’opportunité est prompte à s’enfuir mais longue à revenir.

Une punchline mais aussi un discours que je tiens à mes candidats en quête d’une nouvelle carrière professionnelle pour réveiller leur audace et les conduire à leur objectif. 

Le job parfait n’existe pas, celui qui fait sens avec nos aspirations, oui !

Promouvoir sa carrière n’est pas qu’une affaire d’égo, c’est aussi développer ses compétences, aller de l’avant, atteindre ses buts. 

Bienvenue dans le monde moderne où l’entreprise de l’ère COVID a dû faire preuve de plus d’agilité en un laps de temps record pour s’adapter à un protocole sanitaire qui ne fait pas bon ménage avec business et vie sociale. 

Transformations organisationnelle, digitale, managériale et culturelle confirment une mutation profonde du monde du travail tel que nous l’avons connu et rebattent les cartes. Un nouveau contrat social redéfinit les relations entre collaborateurs et employeurs qui seront amenés à travailler pour plusieurs entreprises et exercer plusieurs métiers. Dans la nouvelle matrice organisationnelle, nous ne sommes plus des collaborateurs mais bien des ambassadeurs d’une culture d’entreprise … une trouvaille pour renforcer l’engagement mais pour quel devenir ?

Le changement de notre quotidien a réveillé en nous de vieux rêves, de nouvelles perspectives d’avenir et indéniablement des choix à faire.

 

Dans une récente étude Inffo / CSA « baromètre de la formation 2021 », 33% des actifs pensent faire évoluer leur carrière professionnelle en changeant d’emploi dans les 2 ans à venir. Une tendance qui s’inscrit dans une logique d’évolution des métiers qui s’accélère. 

La prédiction est que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore*. Destruction créatrice où nous serons peut-être amenés à travailler pour plusieurs employeurs en surfant sur le décalage horaire et des fonctions improbables.

Se former, développer des compétences, anticiper, c’est miser sur son employabilité. Car au-delà de la formation initiale, la capacité à acquérir un nouveau savoir vaudra plus que le savoir acquis. 

Que l’on soit dans une logique d’évolution au sein d’une même organisation ou proche de rendre son tablier pour devenir ce qu’on a envie d’être, la formation peut être le déclencheur pour avancer dans ses aspirations !

Les attentes en apprentissage sont fortes dans un contexte qui nourrit l’inquiétude face à un avenir professionnel incertain. Selon cette même étude, 1 actif sur 2 prévoit de suivre une formation courant 2021. 

 

Si le Compte Personnel de Formation  (CPF) s’est fortement démocratisé pour 85% des personnes en poste, son fonctionnement et le montant des droits à la formation semblent plus nébuleux pour 42% d’entre eux.

En l’absence de vision en termes de marché de l’emploi, les jeunes de 18 à 24 ans manifestent un désir de changement plus marqué et aspirent à travailler dans un environnement qui fait sens avec leurs valeurs. Véritables « ConsommActeurs » de la formation « à la demande », ils prennent en main leur parcours d’apprentissage, guidés par leurs envies. 

 

ACTIFS PRÉPARANT UN PROJET DE RECONVERSION

L’emploi menacé nourrit la reconversion.

Le plan de carrière de « papa », où une évolution tracée au sein d’une même entreprise était acquise, n’est plus viable dans la nouvelle matrice. Nous sommes désormais amenés à occuper jusqu’à 8 métiers dans notre parcours de vie. D’où la tendance significative à la reconversion

Selon cette étude, 1 actif sur 5 prépare un nouveau projet pour réajuster son plan de carrière. Et parmi ceux qui ne sont pas encore dans ce processus, 33% procrastinent la mise en œuvre de leur reconversion dans les années à venir jugeant hypothétique le contexte économique actuel. 

Une dichotomie des intentions est claire entre le désir d’avancer et la peur de perdre son emploi, état qui cristallise les décisions et fige les comportements.

Les motivations d’un changement de cap ont plusieurs origines mais celle de faire un métier proche de ses valeurs, de ses passions est plus marquée pour 86% des actifs « éligibles » à la reconversion.

 

Enfin, pour 62% ce changement de trajectoire nécessite un soutien qui se traduit par un accompagnement dans leurs démarches pour le choix d’une formation, son financement et les opportunités.

 

Chaque nouvelle situation amène avec elle une opportunité d’apprendre quelque chose de nouveau.

De cette réflexion aboutie est né CrossRoads, la division formation et de développement personnel du Cabinet SP SEARCH. De l’idéation à la concrétisation, nous avons construit un programme de recherche d’emploi proactif inspiré de la chasse de tête et nourri des échanges et attentes de personnes qui me sollicitent pour trouver ou changer de job. 

D’autres programmes de développement personnel (bilan de compétences, coaching individuel) ont été encapsulés dans 360Learning, notre plateforme e-learning avec des contenus d’apprentissage mixtes (à distance et en visio … COVID oblige) et attractifs afin de ne pas décrocher. 

100% en ligne, ces programmes peuvent être suivis en parallèle de votre activité professionnelle. C’est vous qui donnez le tempo et non l’inverse.

Vous accompagnez dans la recherche d’un nouvel emploi, dans le développement de vos compétences ou dans la création d’une activité, telle est la vocation de CrossRoads.

 

Choisir ce n’est pas renoncer.

L’histoire commence avec vous. Chaque expérience est singulière même s’il y a des similitudes quant au point de départ : licenciement, obsolescence programmée des compétences, changement de trajectoire, recherche d’équilibre entre vie personnelle et professionnelle, quête de sens… 

Nous avons laissé la parole à nos candidats … morceaux choisis. En chacun d’eux il y a un peu de nous. 

Ce sont des CrossRoaders !

 

Il faut apprendre à réapprendre, l’avenir appartient aux esprits curieux. 

Patricia Cabot

CEO du cabinet SP SEARCH

Co-fondatrice de CrossRoads.

Sources :

Étude Inffo / CSA « baromètre de la formation 2021 »

* Etude DELL et l’institut futur

 

Prospecter avec Google Search

Google est un outil puissant qui brasse environ 130 000 milliards de pages indexées par des robots, plus de 100 millions de Go de données sont stockées sur des centaines de milliers de serveurs (certains annoncent des millions mais le secret est bien gardé par Google).

Dès lors comment identifier parmi ce nombre vertigineux de pages web, l’information qui nous intéresse sans être submergé par la data ?

En apprenant le langage de Google, qui est constitué d’opérateurs simples (pour gérer correctement vos mots clés) et d’opérateurs avancés (pour faire des recherches complexes), vous allez pouvoir identifier toutes les informations utiles pour un chasseur de jobs : les activités des entreprises, les offres d’emploi correspondant à votre profil, mais aussi et surtout les profils Linkedin des recruteurs… sans payer d’abonnement.

Comment ça marche ?

Pour requêter à l’intérieur d’un site en passant par Google, il suffit d’étudier la structure du site web visé. Commençons par observer un profil Linkedin et arrêtons-nous sur l’URL de la page.

racine url linkedin - google search

Les structures URL des pages profils Linkedin sont toutes similaires : linkedin.com/in/identité du profil.

Pour accéder à l’ensemble des profils il vous suffit tout simplement de demander à Google de vous montrer toutes les pages de Linkedin rangées dans le répertoire /in/ et pour ce faire nous allons utiliser l’opérateur site: qui permet à Google de « scanner » un site.

site:linkedin.com/in

résultats requête site google

La deuxième étape est d’observer les titres de pages web qui apparaissent en bleu sur Google. Quelles informations trouvent-on ? Le prénom et nom du profil, son poste actuel et son entreprise actuelle. Toutes les informations présentes dans les titres de pages peuvent être utilisées comme un critère de recherche en utilisant l’opérateur intitle:

Ainsi, si je veux voir tous les profils de recruteur je vais taper la formule suivante :  

site:linkedin.com/in intitle:recrutement
résultats requête intitle google linkedin

Et puisque je sais que le titre de la page reprend également l’entreprise actuelle, je peux également chercher avec précision les recruteurs de telle ou telle entreprise.

Par exemple : 

site:linkedin.com/in intitle:recrutement intitle:danone
résultats requête intitle google linkedin

Ainsi vous allez pouvoir gratuitement faire des requêtes illimitées au sein de Linkedin depuis Google.

Et bien évidemment ce qui est valable pour trouver des profils l’est également pour trouver des offres d’emploi sur Linkedin… ou ailleurs.

Si vous souhaitez devenir un expert de cet outil de sourcing qu’est Google Search, rejoignez « Chasse ton job » by CrossRoads,  un programme de recherche d’emploi proactif, inspiré des techniques de la chasse de tête.

 

CrossRoads, la division « formation et développement personnel » du cabinet de chasse de tête SP SEARCH, propose des solutions sur-mesure pour stimuler ton potentiel, te redonner confiance, créer l’alchimie entre tes compétences, ta personnalité et ton futur projet professionnel. Une équipe d’experts pluridisciplinaire t’aidera à rebattre les cartes, à identifier ce pour quoi tu es fait mais surtout t’accompagner à chaque étape de ta construction ou de ton évolution.

CrossRoads concrètement c’est :

Un programme de formation « Chasse ton job » pour décrocher le poste à ta mesure.

Un programme d’introspection et de travail sur toi-même « Fais le bilan » pour donner du sens à sa carrière (bilan professionnel, bilan de compétences, assessments).

Un programme d’accompagnement individuel « Mon coach perso » pour trouver les solutions à une problématique avec l’aide d’experts dans leur domaine (DRH, chasseurs de tête, juriste, consultant en négociation, training en anglais, accompagnement dans la création d’entreprise …).

 

Un collectif affecté, une organisation fragilisée

La performance d’une organisation est bien souvent fragilisée par la mauvaise gestion de crise, le stress, l’antagonisme d’intérêt ou une souffrance vécue de l’intérieur. Les raisons ne sont pas toujours visibles, le mécanisme est insidieux. 

Si les managers sont, en théorie, formés pour faire face à des situations conflictuelles, les solutions mises en place pour les désamorcer peuvent avoir un effet amplificateur. La neutralité de son statut allié à sa prise de décision pour trancher peut-être un cocktail détonant. Un collaborateur éconduit y verra une prise de position de sa direction contraire à ses intérêts plutôt qu’une quête de solution, un soutien, une reconnaissance.
L’enfer est pavé de bonnes intentions !

Là commence l’escalade de la récrimination au détriment de l’implication dans sa fonction, de la performance et du climat de bienveillance. Alors lorsque toutes les tentatives se sont montrées infructueuses, la médiation peut être la sortie de secours, une sortie par le haut.

 

La mise en place de discussions par une médiation, totalement intégrées dans la stratégie sociale des entreprises, donne la capacité à une organisation d’avoir une meilleure gestion de la crise en surmontant des tensions intestines par un apport extérieur, au regard objectif, impartial. 

Recourir à un tiers pour une sortie de crise est la meilleure alternative à l’aléa judiciaire qui serait long, couteux et souvent douloureux pour les parties qui s’opposent. Le médiateur ou l’expert va, dans un processus parfaitement ajusté et structuré, pouvoir mettre en place des solutions à l’amiable en groupe et/ou en individuel basées sur son écoute et sa capacité à analyser l’origine du problème. Il est plus facile de lâcher prise et de prendre de la hauteur émotionnellement avec une personne externe à l’organisation sous le sceau de la confidentialité. 

Par remontées capillaires, l’expert pourra ainsi croiser les points de vue, analyser la cause du conflit, élaborer une stratégie et mettre les collaborateurs en présence pour trouver le consensus qui fera sens à l’ensemble des parties. 

En 2019, 70% des demandes ont abouti ce qui est une avancée majeure comparée à la gestion des contentieux prud’homaux qui maintiennent les individus dans des situations conflictuelles et dont l’issue est hypothétique. 

Un désaccord ne doit pas être vécu comme une attaque. Le recours à un avocat peut mettre dans une position d’adversité qui nuit à toute forme de conciliation. 

 

La rupture de dialogue est bien souvent vécue par une personne qui souhaite mettre fin à une souffrance, une errance dans son organisation où elle est devenue étrangère (manque de sens dans ses missions, pas de perspectives d’évolution, conduite managériale abusive, absence de reconnaissance ou volonté de se reconvertir). D’autres situations toxiques comme le harcèlement ont fait émerger une nouvelle forme d’accompagnement, le coaching en négociation sociale. 

 

Retrouver la bonne posture

L’accompagnement en « divorce professionnel » s’est démocratisé ces dernières années en France, s’inspirant du modèle de négociation des relations sociales aux États-Unis.
« NEGOCIATE » signifie « DISCUTER » et non pas « S’OFFENSER ».  

Ce recours s’est notamment intensifié avec les réformes de la loi travail, le recours à des solutions amiables imposé les juges depuis mars 2019 et l’accélération des restructurations des entreprises. 

 

Ces consultants, experts en négociation, ont pour mission de susciter un regard nouveau au sein des parties. Analyser, trouver les failles et insuffler la volonté de trouver un arrangement qui sera libérateur. L’intervention d’un coach est rémunérée par la partie qui le sollicite sur la base d’un forfait et d’une prime au succès (un pourcentage du dédommagement obtenu à l’issue de la négociation). 

Mikaella Amar, Experte en stratégie d’influence complexe et en négociation professionnelle, Médiateur professionnel certifié, nous précise son cadre d’intervention, en immersion dans l’entreprise ou en mission d’accompagnement de cadres et de dirigeants. 

« La négociation par un expert permet à l’entreprise comme au salarié d’évaluer les options qui s’imposent lorsque le dialogue est rompu ou bien que les discussions ne bénéficient plus d’aucune avancée. L’expertise du négociateur est d’analyser un contexte, un environnement, des acteurs, puis de définir les leviers qui vont permettre de choisir la meilleure option pour chaque situation, de la maximiser. Faire la différence en utilisant tous les champs d’action que nous offre la stratégie d’influence à l’inverse d’une procédure uniquement légitime par le cadre contractuel, qu’ils soient humains, politiques, psychologiques, culturels et économiques. L’intérêt des parties est au cœur du débat.

Lors d’un changement professionnel, il faut anticiper et se préparer au plus tôt afin d’éviter un préjudice émotionnel et professionnel d’importance. L’idée est de phosphorer sur une stratégie d’influence pour amener les parties à négocier, pour s’épargner le contentieux destructeur et contre-productif sur votre présent et à fortiori votre demain. Le cadre concerné peut alors mieux rebondir, obtenir une reconnaissance financière, rééquilibrer la relation et se séparer en excellents termes. Les salariés en reconversion de carrière s’imaginent en position de faiblesse, c’est une erreur ! Cette expérience les transformera et fera de leur faiblesse une force. 

Dans une négociation, il est important de prendre conscience que l’on interagit avec des personnes, on est dans l’humain. Il est donc primordial d’identifier le bon interlocuteur, celui qui, au travers de la stratégie d’influence, aura intégré que la meilleure option possible est de rejoindre un point de vue. Il faudra trouver son talon d’Achille. La personne reprend alors confiance car elle rétablit ses droits, sa vérité, son influence et rebat les cartes pour construire son avenir. Mettre dans le dialogue le sens et la finesse politique pour savoir à qui parler, quels mots utiliser, à quels moments agir, identifier le point de rupture de la négociation pour obtenir le maximum. Tel est l’ADN de ma méthode éprouvée pour trouver le meilleur accord possible ! ».

Apaiser les rancœurs et les tensions sociales est aujourd’hui possible en dehors du périmètre judiciaire. Plus rapide (les interventions durent en moyenne 2 mois dès qu’elles sont effectives), moins couteuse (le coût moyen partagé entre les parties est estimé à 6 000 euros), plus vertueuse, la médiation sociale est l’avocat du bien pour retrouver cette posture qui va faire gagner en efficacité et en sérénité. Et si CrossRoads avait TA solution ?

A PROPOS DE CROSSROADS

CrossRoads, la division « formation et développement personnel » du cabinet de chasse de tête SP SEARCH, propose des solutions sur-mesure pour stimuler ton potentiel, te redonner confiance, créer l’alchimie entre tes compétences, ta personnalité et ton futur projet professionnel. Une équipe d’experts pluridisciplinaire t’aidera à rebattre les cartes, à identifier ce pour quoi tu es fait mais surtout t’accompagner à chaque étape de ta construction ou de ton évolution.

Mikaella Amar a rejoint l’équipe CrossRoads pour apporter son expertise en stratégie d’influence et en négociation, pour t’accompagner dans une situation complexe quand cela te parait insurmontable ou tout simplement quand tes envies te poussent vers autre chose.

 

CrossRoads concrètement c’est :

Un programme de formation « Chasse ton job » pour décrocher le poste à ta mesure.

Un programme d’introspection et de travail sur toi-même « Fais le bilan » pour donner du sens à sa carrière (bilan professionnel, bilan de compétences, assessments).

Un programme d’accompagnement individuel « Mon coach perso » pour trouver les solutions à une problématique avec l’aide d’experts dans leur domaine (DRH, chasseurs de tête, juriste, consultant en négociation, training en anglais, accompagnement dans la création d’entreprise …).

 

→ Un mal pour un bien

« Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. » Carl Gustav Jung

Vécu de manière singulière par chacun d’entre nous, le confinement restera une expérience instructive à plus d’un titre. Beaucoup en retiendront « Change de vie! ».

 

Pour un grand nombre, ce bouleversement brutal et soudain, a occasionné le sentiment étrange de ne plus être acteur de sa vie, d’en être devenu le spectateur. 

 

Parfois assimilée à un véritable camouflet, à une atteinte à nos libertés fondamentales, cette phase de vie a été un électrochoc qui a arraché certaines de nos œillères pour nous confronter à nos existences et à leur sens.
Effet Boomerang Ce n’était finalement peut-être pas tant le confinement en lui-même qui était le plus difficile à vivre, mais le fait de voir se dessiner sous nos yeux, une vie qui ne correspondait pas réellement à nos aspirations. 

 

De fait, et pour certains, le confinement aura aussi été une période bénéfique pour porter un regard critique sur sa vie et pour effectuer quelques ajustements nécessaires afin de repartir sur de nouvelles bases. Qu’il relève d’une reconfiguration d’un point de vue professionnel ou personnel, qu’il soit léger ou radical, certains associent le choix d’un changement de vie au fait de (re)devenir maître de leur vie.

 

→ Ils ont franchi le pas après le confinement

« Les moments de crise produisent un redoublement de vie chez les hommes ». François-René de Chateaubriand

De multiples témoignages sur le thème « Je change de vie  » affluent sur la toile. Si le confinement a permis à certains de passer à l’action après avoir réfléchi à un changement depuis bien longtemps, pour d’autres, il aura été un déclic. 

C’est le cas de Marc, 42 ans, directeur commercial dans l’IT : « Le confinement m’a permis de réaliser que j’avais consacré ces dix dernières années à ma vie professionnelle. De nombreux déplacements, une rémunération attractive, des missions intéressantes… mais à quel prix ? J’ai eu le sentiment d’avoir mis ma vie privée de côté, et mes priorités ont évolué ».

Hormis la volonté d’un meilleur équilibre vie professionnelle / vie privée, on retrouve parmi les sources de motivation et d’inspiration :

  • La quête de sens dans son travail,
  • Le besoin de se retrouver et d’être en phase avec ses valeurs,
  • La soif de liberté,
  • La recherche du plaisir dans les projets entrepris,
  • L’accès à une meilleure qualité de vie.
 

→ Le renouveau, un travail de longue haleine !

Comme le souligne Philippe Gabillet (« L’Art de changer de vie en 5 leçons »), ceux qui franchissent le cap en opérant un changement de vie sont sensiblement moins nombreux que ceux aspirant à un renouveau.

 

Bien que l’on puisse lire dans de nombreux ouvrages que le champ des possibles est infini, les contraintes (sociales, économiques…) auxquelles nous sommes confrontés ne peuvent être exclues. Il conviendrait donc de les classer, de les mesurer et d’explorer les manières dont elles pourraient être ajustées dans le cadre d’un renouveau.

 

Faire sa révolution est loin d’être anodin : outre le travail personnel à réaliser sur soi-même (introspection, développement personnel…) c’est le poids de son environnement qui constitue l’un des principaux freins à franchir le cap. Changer de vie, c’est sortir de sa zone de confort, réussir à s’affranchir du regard et des pressions d’autrui, puiser dans ses ressources personnelles pour mettre en œuvre des actions concrètes pour s’ouvrir à l’inconnu. 

Cette évolution profonde peut être vécu comme un renouveau pour certains ou comme une source d’angoisse pour les autres.

 

Ce projet n’est donc pas à prendre à la légère. Prise de conscience, réflexion, lucidité et audace nous guideront ainsi vers de nouveaux horizons et de nouveaux espaces de liberté, individuels et collectifs.

Vivre ce n’est pas seulement changer, c’est continuer d’avancer !

 

L’idée fait son chemin ? 

Les consultants SP SEARCH vous accompagnent dans votre réflexion et la réalisation de votre nouveau projet de vie.

 

Envie de vous réinventer ?